JEAN PROUVÉ

Jean Prouvé, architecte et designer français, naît le 8 avril 1901 à Paris. Il décède le 23 mars 1984 à Nancy.

Jean Prouvé est mondialement reconnu en tant qu’un des designers et architectes les plus importants du XXe siècle.

Son œuvre combine l’élégance à l’économie de moyens et à une conscience sociale collective. Par le biais de son travail en tant qu’artisan, designer, éditeur de meubles, architecte, professeur et ingénieur, sa carrière s’étend sur plus de 60 ans, années durant lesquelles il développe les maisons préfabriquées, des éléments de construction et des façades ainsi que du mobilier pour les intérieurs d’habitation, d’écoles et de bureaux.

 

Jean Prouvé reçoit une formation de sculpteur-forgeron et cet apprentissage intime du métal constitue le fondement de son travail et de sa carrière. Conscient des limites du travail de ferronnerie et souhaitant se rallier au mouvement moderniste, Jean Prouvé choisit de travailler avec l’acier et l’aluminium - des matériaux plus faciles à manipuler et tordre.

 

En 1931 il établit les Ateliers Jean Prouvé où il produit ses propres dessins de mobilier en métal léger. Il collabore aussi avec les designers architectes les plus connus de l’époque, Le Corbusier et Charlotte Perriand.

Il se concentre alors sur la fabrication de meubles.

Il choisit le secteur public comme domaine de prédilection - la santé l’éducation et l’administration  qui représentent un idéal social et offrent la possibilité d’économies d’échelle. A partir de 1936 Jean Prouvé produit un catalogue de modèles standards pour les hôpitaux, écoles et bureaux. Les avantages liés à la production en masse conduisent Prouvé à développer des produits industriels brevetés employant des feuilles de métal pliés pour la construction d’immeubles. Ceci inclut des partitions mobiles, des portes en métal et des cages d’ascenseur.

 

L’ampleur de la Seconde Guerre Mondiale et l’ère d’austérité qui suit marque une période d’expérimentation pour Prouvé et en 1947 il déménage son atelier à Maxéville, en périphérie de Nancy. A la tête de son propre studio de design, il combine recherche, développement de prototypes et production. C’est à Maxéville qu’il se lance dans son projet ambitieux de transformer le processus de construction d’un bâtiment d’une démarche artisanale à celle d’une industrie technique, fabricant non seulement des maisons, pavillons démontables, portes, fenêtres, toitures et panneaux de façade mais aussi toute une ligne de mobilier inspiré de ses propres dessins. C’est dans cette logique créative et expérimentale que Jean Prouvé crée en 1945 les maisons préfabriquées pour refugiés, suivi des Maisons Tropiques au Niger et République du Congo en 1949 et 1950.